Conseil régional de Tadjourah
Bienvenue sur le site du Conseil Régional de Tadjourah

Le temps du dernier adieu à M. Arnaoud

0 99

Décédé à l’âge de 70 ans jeudi dernier à Nairobi, M. Idriss Arnaoud Ali a été inhumé hier à Djibouti.
Le chef de l’Etat, M. Ismaïl Omar Guelleh, l’a accompagné jusqu’à sa dernière demeure. Le Premier ministre, l’ensemble des membres de l’Assemblée nationale et du Gouvernement ainsi que de nombreux ambassadeurs des pays amis ont participé aux funérailles de l’ancien président de l’Assemblée nationale.
Un peu plus tard dans la journée d’hier, le Président de la République est allé signer au parlement le registre des condoléances. Ce fut un moment particulièrement pénible pour le Président qui, au moment d’écrire ces mots d’adieu, n’a pas pu contenir ses larmes.
Le Président a décrété trois jours de deuil national. Les drapeaux sont en berne sur tout le territoire national ainsi que dans nos ambassades. Les programmes de la télévision nationale ont été modifiés et toutes les festivités ont été annulées.
Parcours d’un homme d’action. M. Arnaoud a donc été rappelé à Dieu dans sa soixante-dixième année. Il laisse derrière lui une veuve et quatre enfants.
Ceux de sa génération se souviennent de lui comme d’un homme d’engagement et d’action, notamment au sein de l’organisation UNECAS, en France.
Ancien directeur de la société Air Djibouti, sa carrière politique démarre réellement en 1992, année de son élection à l’Assemblée nationale.
Militant de longue date du Rassemblement populaire pour le Progrès, il en devient le secrétaire-général au début des années 2000. Elu et réélu président de l’Assemblée nationale à trois reprises entre 2003 et 2013, il était l’une des plus importantes figures politiques du pays. Sa disparition a été très vivement ressentie au plus haut sommet de l’Etat.
Dès l’annonce de son décès, le président Ismaïl Omar Guelleh a exprimé sa douleur. « C’est dans l’effroi et la douleur que je viens d’apprendre le décès d’Idriss Arnaoud Ali » a dit le Président de la République, saluant « la mémoire d’un homme qui a toujours mis son énergie et son savoir-faire au service de la patrie ».
« Avec la disparition d’Idriss Arnaoud Ali, notre pays perd un fin connaisseur des Institutions nationales et un valeureux patriote apprécié de tous pour sa disponibilité et sa générosité » , a poursuivi le Président Guelleh, formulant ses « condoléances attristées à sa famille, à ses amis, à ses collègues ainsi qu’au peuple djiboutien tout entier ».
De nombreux messages de condoléances nous parviennent à la Rédaction. L’ancien Premier ministre Barkat Gourad, nos ambassadeurs à l’étranger, le secrétaire général de l’UIP IGAD, Bourhan Daoud et de nombreux amis de Djibouti ont envoyé des messages de condoléances adressés aux autorités nationales mais aussi à la famille du défunt.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy