Les TIC au service de l’état civil – Une délégation de la DGPF à Tadjourah

Publié le 10 mars 2016

Une délégation de la Direction générale de la Population conduite par son directeur général, M. Idriss Miguil Bouh s’est rendu lundi dernierà Tadjourah pour procéder à l’installation d’un réseau d’interconnexion numérique dans les services de la région en charge de la nationalité et de l’Etat civil.

La direction générale de la population et la famille (DGPF) est engagée depuis quelques mois dans la seconde phase de son processus de modernisation. Laquelle vise l’interconnexion numérique des services de l’état civil. Il s’agit en clair de doter par ce biais chaque région d’une base de données numérique afin de permettre au conseil régional de délivrer les extraits d’actes de naissance ou les copies intégrales sur place.

Suite au lancement des cartes d’identités numérisées, les djiboutiens sont entrés de plein pied dans l’ère du numérique. A ce jour, plus de la moitié des nos concitoyens ont échangé leur ancienne carte d’identité par une nouvelle carte numérique, conforme aux standards internationaux. Les retardataires seraient bien inspirés de faire de même jusqu’au 30 juin 2016, date butoir qui marque la clôture des procédures de changement des vieilles cartes d’identité nationales.

L’appel émane du directeur de la direction générale de la population et la famille(DGPF), Idriss Miguil Bouh. Il faut le prendre au sérieux. Pour cause, la DGPF est engagée depuis quelques mois dans la seconde phase de son processus de modernisation. Laquelle vise l’interconnexion numérique des services de l’état civil. Il s’agit en clair de doter par ce biais chaque région d’une base de données numérique afin de permettre au conseil régional de délivrer les extraits d’actes de naissance ou les copies intégrales sur place.

Concrètement, les régions d’Ali-Sabieh, d’Arta, et de Dikhil bénéficient aujourd’hui, de la nouvelle configuration numérique de l’état civil. En amont, la DGPF a effectué un travail de numérisation des bases de données dans chacune de ces 3 régions. Ensuite, des équipements informatiques et un serveur y ont été installés. Et un réseau local relie les différents services d’état civil de chaque région.

C’est dans ce cadre, que le Directeur général de la Population et son équipe se sont rendus lundi dernier à Tadjourah pour doter les services de cette région d’un lot d’outils des nouvelles technologies de l’information et la communication. C’est dire le souci d’équité de la DGPF et du Ministère de l’Intérieur qui entendent offrir aux djiboutiens des services fiables, rapides, et sécurisés en matière d’état civil.

Après Tadjourah, la délégation de la Direction Générale de la Population devait se rendre à Obock ce jeudi.

Laisser un commentaire