Conseil régional de Tadjourah
Bienvenue sur le site du Conseil Régional de Tadjourah

Ministère de la Santé / OIM : L’OIM offre un important lot de médicaments au ministère de la Santé

0 104

Une cérémonie de don officielle de médicaments s’est déroulée hier à la Centrale d’Achat des Médicaments et Matériels Essentiels (CAMME). A cette occasion, le représentant du bureau local de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), M. Romaric N’GUESSAN a remis officiellement un lot de médicaments à hauteur de 15 Millions de nos francs au ministre de la santé, Dr Kassim Issack Osman. Ce don de médicaments qui n’est pas le premier, est censé soulager les besoins des structures de santé dans les régions de l’intérieur confrontées à l’afflux massif de migrants qui transitent ou s’installent dans notre pays.

Des antibiotiques, des antalgiques, des solutés, des multivitamines, des antiallergiques et des antiparasitaires ainsi que des médicaments pour soins, le tout pour une valeur de 15 Millions de nos francs.

C’est la composition des lots de médicaments offerts par l’OIM au ministère de la santé lors d’une cérémonie organisée dans l’enceinte de la Centrale d’Achat des médicaments et matériels essentiels (CAMME) hier.

La cérémonie a réuni le ministre de la santé, Dr Kassim Issack Osman et le représentant du bureau local de l’OIM, M. Romaric N’Guessan, ainsi que d’autres cadres et responsables des deux institutions.

Ces dons de médicaments sont destinés à renflouer les stocks des structures de santé des régions de l’intérieur, comme Dikhil, Tadjourah et Obock et le quartier populaire d’Arhiba qui font face à un afflux de migrants toujours plus important.

Il faut dire que cette opération intervient dans le cadre d’un partenariat qui lie le ministère de la santé et l’OIM en ce qui concerne la protection et l’assistance aux migrants vulnérables qui traversent notre pays.

Ces migrants qui sont estimés à plus de 100.000 chaque année, effectuent leurs voyages à pied et dans des conditions désastreuses qui les exposent à de forte déshydratation et toutes sortes de maladies, selon le représentant de l’OIM à Djibouti, M. Romaric N’Guessan. Et le gouvernement Djiboutien pratique une politique de couverture sanitaire universelle qui prend en charge les migrants au même titre que le reste des patients.

Le seul hic, ce sont les capacités et les moyens médicaux des services de santé et des hôpitaux dans les régions qui ne suivent pas, surtout devant l’afflux toujours plus massifs de migrants.

« C’est pourquoi, l’OIM s’attache à suppléer les déficits en médicaments et matériels de santé dans ces hôpitaux et structures sanitaires », a souligné, M. N’Guessan.

Le ministre de la santé a rappelé pour sa part la politique d’ouverture de la RDD qui accueille des migrants en transit ou qui s’installent durablement sur son territoire en quête de travail et de conditions de vie meilleures.

Les lots de médicaments offerts par l’OIM permettront de soulager les pénuries constatées dans les structures de santé et apporteront des réponses aux nouvelles pathologies véhiculées par les migrants, a-t-il ajouté.

Le Dr Kassim Issack Osman a tout de même souligné que ces dons, ne sont pas encore à la hauteur des besoins constatés. La RDD continuera de pratiquer sa politique d’ouverture et assurera une prise en charge médicale aux migrants, a-t-il conclu.

Pour rappel, c’est dans ce même cadre que l’OIM apporte de précieuses contributions en médicaments et matériels médicaux au système de santé de Djibouti.

La dernière opération de don en date remonte au mois de mars dernier, lorsque l’OIM avait offert des lots de médicaments à hauteur de 12 Millions de nos francs au ministère de la santé dans le cadre de ce partenariat qui a démarré en 2012.

MAS

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy