Conseil régional de Tadjourah
Bienvenue sur le site du Conseil Régional de Tadjourah

Randonnée champêtre au Day avec le préfet Abdoulmalik

0 97

Le ministre de l’Intérieur, le ministre de l’Equipement et des transports et le ministre délégué au Commerce ont participé vendredi dernier au Day aux côtés du préfet de Tadjourah à une randonnée pédestre à travers la forêt du Day. Cette initiative du préfet Abdoulmalik était destinée à attirer l’attention des décideurs mais aussi des Djiboutiens dans leur ensemble sur l’écosystème de plus en plus vulnérable de la forêt du Day et la nécessité impérieuse de protéger ce qu’il en reste.

Vendredi dernier au Day, après une longue nuit passée devant le petit écran à suivre la retransmission en direct de la grande soirée «jeunes talents », les officiels ainsi que les nombreux amateurs de marche venus de la capitale avaient les traits tirés.

Mais l’air frais du Day a tôt fait de les revigorer. Le ministre de l’intérieur Hassan Omar Mohamed, le ministre de l’Equipement et des transports, Moussa Ahmed Hassan et le ministre délégué au Commerce, Hassan Ahmed Boulaleh se sont en effet rendus au Day jeudi en début de soirée pour participer le lendemain à une randonnée à travers la forêt primaire du Day.

L’initiative émane du préfet Abdoulmalik Mohamed Banoïta qui entend par là attirer l’attention des décideurs politiques sur la vulnérabilité de l’écosystème de la forêt mais aussi aider la population du Day à se tourner vers l’écotourisme.

Outre les trois ministres cités plus haut, le préfet ainsi que le président du conseil régional, M. Hassan Houssein Omar, des parlementaires, notamment la députée Ouma Mohamed Hamid, les députés Ali Adoyta et Ahmed Wadad, de hauts cadres de l’administration publique, comme M. Almis Mohamed Abdillahi, Ali Mohamed Gadileh, etc., ont pris le départ de la marche.

Avant de s’enfoncer dans la forêt, les randonneurs, équipés de cannes, ont suivi une présentation qui leur a été faite par M. Baragoïta Saïd, en charge du PROMES-GDT ou programme de mobilisation des eaux de surface et de gestion durable des terres.

Dans le cadre de ce programme, la forêt primaire du Day abrite une équipe de forestiers qui a entrepris des travaux de conservation des sols qui ont donné des résultats positifs.

En outre, une importante surface a été mise en défens en concertation avec les chefs coutumiers locaux qui participent au programme, sachant les pertes subies par la vieille forêt au cours des 30 dernières années.

Dans le cadre du PROMES, 6000 plants de genévriers importés d’Ethiopie ont été plantés. L’espoir de voir la forêt du Day reprendre vie existe. Tout cela a été clairement expliqué aux randonneurs par M. Baragoïta.

Puis, c’est au ministre de l’Intérieur qu’échut l’honneur d’ouvrir la marche. L’itinéraire suivi était connu de M. Baragoïta et des jeunes du Day. Et les citadins ont été priés de suivre ces fins connaisseurs du milieu. « il s’agit dans un premier temps d’effectuer ensemble une reconnaissance des lieux avant de baliser un tracé qui permette aux randonneurs de pouvoir observer de loin les arbres», a expliqué Baragoïta à l’orée de la forêt.

Au cours de la randonnée qui s’est effectuée sur un chemin de sept kilomètre à travers la forêt, les randonneurs ont pu voir les travaux de conservation des sols effectués par les équipes du PROMES GDT et la vie végétale qui a repris ses droits tout autour. Ils ont aussi découvert les endroits où la forêt a été le plus sérieusement endommagée.

La marche a duré une heure, entrecoupée de haltes au cours desquelles le coordinateur de l’UGP a répondu aux questions des uns et aux suggestions des autres. Le point d’arrivée était le local des forestiers du PROMES où des rafraîchissements étaient prévus. Les hôtes du préfet Abdoulmalik ont déjeuné ensuite dans l’auberge de

M. Idriss où ils avaient passé la nuit. Au cours d’un entretien accordé à La Nation après la randonnée, le ministre de l’Equipement, Moussa Ahmed Hassan et son collègue du Commerce, Hassan Ahmed Boulaleh se sont montrés plutôt optimistes quant à l’avenir du développement économique du plateau du Day.

« Avec le ministre de l’Intérieur, nous sommes venus appuyer le préfet Abdoulmalik qui veut encourager l’écotourisme », a dit M. Moussa qui nous a ensuite longuement briefés sur les nombreux projets en cours de réalisation et sur d’autres prévus pour booster l’économie locale.

« Le Président s’attelle depuis plusieurs années à créer des pôles économiques régionaux afin que les Djiboutiens du Sud, du Nord, du centre ou de l’Ouest puissent trouver sur place des emplois », a-t-il soutenu, évoquant, pour le cas du Day, la construction prochaine d’une route bitumée, ce qui, selon lui, sera une aubaine pour la jeunesse locale.

En début d’après-midi, lorsque les randonneurs venus de la capitale et du chef-lieu de la région ont pris congé de leurs hôtes du Day, le brouillard n’était pas encore dissipé. C’est donc tous feux allumés que les 4X4 ont entamé la descente, roulant au pas.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy