Conseil régional de Tadjourah
Bienvenue sur le site du Conseil Régional de Tadjourah

Solidarité avec les sinistrés de Tadjourah – M.Badoul montre l’exemple

0 31

Mercredi dernier, le Secrétaire d’Etat à la jeunesse et aux sports, Badoul Hassan Badoul, accompagné d’une importante équipe de son département, s’est rendu dans la ville blanche de Tadjourah, chef-lieu de la région du même nom, touchée par une violente tempête il y a une dizaine de jours. Il y a initié des actions symboliques de déblayage des rues et de nettoyage des établissements scolaires et remis un lot de matériel et de vêtements aux autorités locales.

C’était mercredi dernier. Le secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, Badoul Hassan Badoul, qui, avant d’être ministre, était déjà connu pour ses engagements sociaux dans le mouvement associatif, a retroussé ses manches en cette veille de l’aïd-el-fitr pour redonner espoir à la population sinistrée de Tadjourah. Car pour ce jeune ministre, la solidarité n’est pas une simple vue de l’esprit mais un devoir de tout citoyen digne de ce nom. La ville de Tadjourah, rappelons-le, a été touchée il y a dix jours par de fortes intempéries qui, en deux heures, ont fait des dégâts importants.

C’est dans ce contexte difficile que le Secrétaire d’Etat Badoul Hassan Badoul, a effectué un déplacement de deux jours à Tadjourah avec un important lot de matériels et de vêtements pour apporter le concours de son département aux initiatives visant à soulager moralement et matériellement une population majoritairement abattue par cette tempête. Mieux, dans le cadre d’une action commune initiée par lui-même à Ali-Sabieh, il y a quelques mois, et qui a réussi, le Secrétaire d’Etat et son équipe, ont entrepris en commun, en un temps record, avec les populations cibles concernées, des travaux de remise en état de quelques locaux, des établissements scolaires, et de déblayage de voies routières bloquées. La distribution d’habits neufs et de nourriture à la veille de la fête Aid al fitri, aux plus démunis, a couronné cette contribution du secrétariat d’Etat à la jeunesse et aux sports en guise de soutien à la population de Tadjourah malmenée par cette calamité naturelle.

Ont participé à la réalisation de ces travaux de réhabilitation, le ministre de l’éducation nationale, Dr Djama Elmi Okieh, le préfet de la région de la région, Monsieur Abdoulmalik, le président du conseil régional, Monsieur Hassan Houssein Omar ainsi que de nombreuses notabilités, et une de nombreux jeunes tadjourois. Précisons que cette action bénévole visant à soutenir Tadjourah dans cette épreuve, a été au départ initiée par le mouvement des jeunes Tadjouriens, présidé par le jeune Ahmed Herma.

Ce Mercredi 7 Août, tout Tadjourah était à l’action, dans la convivialité et dans la ferveur patriotique.

Dans leurs interventions, les responsables locaux se sont réjouis de ces initiatives qui visent à mettre du baume au cœur des populations de la ville blanche.

Pour sa part, le Secrétaire d’Etat à la jeunesse et aux sports, s’est déclaré satisfait de cette action. « La solidarité est la concrétisation de la fraternité. Cet état d’esprit pousse les hommes à s’accorder une aide mutuelle. Être solidaire signifie être conscient d’appartenir à une même communauté, avoir un sentiment de responsabilité à l’égard des autres. Ce sentiment est à l’origine d’actions d’entraide pour rétablir le lien social entre les citoyens d’un même pays. Etre citoyen est un état d’esprit », a-t-il dit.

Pour Badoul, la notion de citoyenneté s’étend bien au-delà de la participation à la vie politique et l’obéissance à la loi.

« Un citoyen se doit à tout moment de se sentir pleinement responsable du bon fonctionnement de la société dans laquelle il vit. C’est pourquoi la notion de citoyenneté est indissociable de celle de civisme. Faire preuve de civisme au nom de la solidarité et de l’intérêt général est un devoir : respecter l’environnement, ne pas abîmer les biens communs (à l’école, dans les établissements et jardins publics ou les forêts) ou encore être solidaire des citoyens les plus fragiles, comme les personnes âgées ou les personnes handicapées, voire sinistrées, comme le cas d’aujourd’hui. » .

« J’aurais aimé que nous posions aujourd’hui les jalons d’une Entraide régionale après les catastrophes, en accompagnant les efforts des pouvoirs publics, dans le cadre de la solidarité nationale » a ajouté M. Badoul qui, en plus de prôner une solidarité active, l’explique en des termes forts.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy